Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2006

Jerzy Ruszczynski

Jerzy Ruszczynski

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 Jerzy Ruszczynski l'Apocalypse 12-1 encre sur papier 1,50 x 3 m

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy ruszczynski - nothing as empty nation without in account to my J - 70 x 95 cm
 
 
Jerzy Ruszczynski est né le 26 septembre 1953 à Olsztyn en Pologne.

Originaire d’une famille aux traditions nobles, son grand-père possédait un manoir à Lisiogóra, qui fut confisqué par les autorités communistes. Dès l’âge de 16 ans il travaille chez ses parents, aidant aux tâches domestiques. Jerzy a acquis les bases de la peinture et du dessin, par l'enseignement du professeur Kochanowski à la Maison Provinciale de la Culture d’Olsztyn pendant trois ans, puis il suit les leçons du professeur Hudyka pendant deux ans.

En 1979 il finit le lycée et obtient le diplôme de certificat de fin d'études. il acquit sa culture artistique en étudiant l'histoire et la philosophie des compositions de E. Delacroix, de Pollock, de Cybis, de Strzemiński, de Witkacy, de Dubuffet, de Wols, de Klle, de Pankiewicz etc...

Depuis 1985 Jerzy Ruszczynski est en relation avec la Maison Provinciale de la Culture d’Olsztyn.

Concernant l’inspiration de ces créations, elle résulte de son besoin de découvrir le rapport entre deux mondes : interne et externe. C'est aussi une création de communication humaine en signes bien visibles. L’étape suivante a été le besoin de montrer les rapports psychologiques, existants à l’intérieur d'un cerveau humain, pour essayer de communiquer avec un récepteur, en créant les signes visibles déjà cités. Souvent, dans son art, du texte est employé, comme supplément au langage plastique

jerzy ruszczynski,art,outsider,art brut,art singulier,peinture,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - Fin retrouvé - 52 x 70 - 1992
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

jerzy ruszczynski,art,outsider,art brut,art singulier,peinture,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - Ask not to enter without calls - 56 x 70 cm - 2007

 

Comment je crée une toile à partir de fragments.
La première peinture exécutée in situ est née de ce qui s’est produit lors de mes visites au cabinet du médecin. Les micro-organismes sont très proches de la réalité. Les fragments sont répétés trois fois. 1 montre la direction. 2 va en direction de 1. Des amorces de chemins sont désignées par la lettre A nd. (en bas à droite), et se terminent par le signe de l’infini (en haut à droite). Une ligne en pointillés indique la direction allant d’un paysage à la femme désignée par PP. Il s’agit d’un « Paysage idéalisé ».
Les scènes introduites dans la peinture indiquent les étapes individuelles de la vie, apparues en un temps défini ; chaque période temporaire représentant une tranche d’environ vingt minutes. L’ensemble de ces périodes de contact avec des réalités précises, reconstitue la totalité des moments où je peins. Par exemple, il y a l’étape de la montée des escaliers ; le reflet dans le miroir ; le moment d’arrêt devant des portes ; celui du contact entre une personne tenant une page à la main, et une femme assise devant un fragment de paysage. Il y a des objets accompagnant les silhouettes et les formes ; tels que des escaliers, le miroir, des portes, la configuration de la pièce, un téléphone, un équipement intérieur, un fauteuil, un fragment de fenêtre à travers laquelle on peut voir un paysage. Tout cela est organisé de façon à créer une situation précise, dont le moment culminant est la rencontre des deux personnes. Des modifications dans l’apparence de la femme, aussi bien que des transformations psychologiques, sont des éléments subjectifs présents à l’esprit. La pluri-représentation des mêmes éléments (le fait que la femme ait trois bouches et sept pieds) justifie leur couleur, et génère les émotions éprouvées lors de l’observation de la peinture. La notion de temps et de formes née de l’idée de périodes (évoquée plus haut) fait que la peinture est présentée comme une unité homogène, avec sa composition formelle, ses couleurs et son contenu. Des signes visibles sur la porte, j’ai tiré le titre de l’œuvre.
NB: Les personnages notés J et Ja représentent Jerzy
Texte original Jerzy Ruszczynski Traduction Krzysztof Ruszczynski et Jeanine Rivais
 
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - Processus compliqué de la création du son - 70 x 100 cm - 2006
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - 40 x 48 cm - 1989

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme


 

jerzy ruszczynski,art,outsider,art brut,art singulier,peinture,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - Mental codes - 35 x 47 cm - 2007
 
DES CODES MENTAUX, DES CODES DE PENSEE
 
Les nombres 1, 2, 3 indiquent l’ordre de formation des fragments isolés de la peinture.

Les fragments suivants, commençant au nombre 1, représentent ce qui suit :

1/ Le début, l’infrastructure du tableau esquissé ; premier élément dans le flux des évènements relatés dans le tableau.

2/ Le sujet signifiant de la peinture, les portes étant des raccourcis vers les éléments suivants, tels que : la femme derrière les portes ; moi devant les portes, faisant le signe de la Croix.

3/ Moi, en tant que l’un des principaux éléments du tableau, en tant que fin de la situation introductive.

 

MENTAL CODES, THOUGHT-CODES
 

The figures 1, 2 3 express the order of formation of individual fragments of the painting.

The next fragments beginning at number 1, represent what follows :

1/ The beginning, the framework of the sketched out picture, first element in the course of events related on the painting.

2/ The significant subject of the picture, doors beings shortcuts of the next elements such as : A woman behind the doors ; me in front of the doors, crossing myself.

3/ I, as one of the main elements of the picture ; as the end of the introductary situation.

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy ruszczynski - les portes magiques - 50 x 70cm - 2004

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - Exploration - 30 x 42 cm - 1990
 
 

outsider art,art brut,art singulier,self taught,andré robillard,jesse reno,jessome,ted gordon,ody saban,jerzy ruszczynski

Jerzy Ruszczynski "Le rêve à quatre temps" 50 x 70 cm - 2010

Essai artistique de représentation de notre situation quelque part entre le réel tangible et ce qui est au-delà de notre compréhension.
Forme réelle d'un visage de femme associée aux quatre formes de spirales menant à un même point unique, révélant une quadruple dépendance.
 
The dream of a four-time dependence is an attempt to find you in between the real and genuine and what is beyond our understanding.
Real form of a woman's face matched with the four forms of spiral leading to a single point.
In painting description: "The dream of a four-time".

 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

        Jerzy Ruszczynski - Brys - 21 x 31 cm - 1986
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme


 
Subconsciousness of existence
 

Ces quatre dessins ont été commencés le 16 septembre 2006, modifiés suite à un rêve étrange survenu durant la nuit et a été achevé le 17 octobre très tôt le matin. Jerzy y a apporté des améliorations un an plus tard, presque jour pour jour, le 18 octobre 2007. Le thème est "le mystère des processus mentaux perçu au niveau du subconscient".

 
Four drawings begun on September 16th 2006 and finished September 17th at 2:35 AM, due to a mysterious dream from 8-10 pm. Improved on October 18th. 2007.The mystery of the mental processes perceived at subconscious level.
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy ruszczynski - Two Towers - 58 x 46 cm - 1987
 
 
C’est l’une des premières oeuvres dans lesquelles a été pratiquée l’auto-analyse. Elle avait été peinte pour une exposition, prévue en 1987.
Cette peinture montre la dualité de la nature qui se transforme et renaît constamment. C’est une des premières tentatives pour montrer l’infime ligne / frontière entre les deux natures –morte et vivante- entre la nature organique et inorganique. Une telle frontière existe-t-elle réellement ? Le tableau se partage en deux zones, dans lesquelles des formes vivantes et mortes se mélangent à l’instar des complexités de la vie. Le point dans la partie centrale –un cercle avec le point à l’intérieur- représente le noyau du mystère du temps, absence et éternité. Dans la partie supérieure de la peinture, une ligne partielle d’horizon rejoint le bas. L’action picturale se joue au point de contact de deux aspects physiques, la terre ferme et l’eau. L’apogée de la composition consiste en deux éléments en forme de tours, unissant la terre et l’horizon. Le caractère duel de cette composition pourrait être comparé à la structure duelle du monde qui est de nature corpusculaire.
Trois couleurs dominent dans cette œuvre : bleu horizon, jaune clair et rouge pour des formes organiques. Le noir est additionnel.
 
 
This painting is one of the first, in which auto-analysis was practiced. It was created for an exhibition planned in the year 1987.
It shows the duality of nature, which is constantly self transforming and being reborn. It is one of the first attempts to show the thin border line between both natures –dead and alive- between organic and inorganic nature. Does such a border really exist ? The painting is cut in two parts, in which live and dead forms are mixed like the complexities of existence. The point in the central part of the painting –a circle with a point inside- means the core of the secret of time, absence and eternity. In the upper part of the painting, a partial line of horizon stretches and joins the lower part. The pictural action is on, at the point of contact of two physical aspects, dry land and water. The crowning achievement of the composition consists in two tower-like elements, joining land to horizon. The dual character of the composition could be compared to the dual structure of the world, which has a corpuscular nature.
There are three main colors in this painting : sky blue, light yellow, and red for organic forms. Black is additional.
 
 
 Sortons les oriflammes 
 

Catalogue et presentation de l'exposition itinerante Sortons les Oriflammes

bache recto-verso de 250 x 80 cm

http://larage.over-blog.net/album-320006.html

* * *

L'oriflamme de Jerzy Ruszczynski

                 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme               jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

jerzy ruszczynski,art,outsider,art brut,art singulier,peinture,surréalisme

Jerzy Ruszczynski devant son Oriflamme - Lyon 2007
 
 
Biennale Internationale d'art Hors les Normes de Lyon
 

Edition 2007
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Raw Vision n°60 page 10
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

Jerzy Ruszczynski - 35 x 48 cm - 2003

 

Old drawings
 
93 x 65 cm 1974/75
 

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

jerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalismejerzy ruszczynski,outsider art,art singulier,art brut,peinture,dessin,surréalisme

 

 
Jerzy Ruszczynski réalise en 1979 une série de dessins intitulée « Communisme - Komunizm », qui est une condamnation sans équivoque du régime.